En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres

Le travail d'intérêt général

De quoi s'agit-il ?

Depuis plusieurs années, dans le cadre de leur politique publique de prévention de la délinquance, la ville de Nantes et Nantes Métropole accueillent au sein de leurs services des personnes condamnées à :

  • une peine de Travaux d'intérêt général (TIG), peine alternative à l'incarcération pour les mineurs ou les majeurs,
  • des mesures de Réparations pénales (RP), mesures éducatives à l'égard d'un mineur.

En pratique

Nantes Métropole et la ville de Nantes s’engagent à mettre à disposition du Service pénitentiaire d’insertion et de probation de Loire-Atlantique et de la Protection judiciaire de la jeunesse de Nantes 100 postes d’accueil de TIG et de RP par an, au sein de leurs services.

Certains postes en réparation pénale sont également proposés à l'Association d’action éducative (l’AAE44 Lien ouvert dans une nouvelle fenêtre).

Avec 7 300 agents au service des deux collectivités et 250 emplois différents, la ville de Nantes et Nantes Métropole disposent d’un potentiel d’accueil important qu’elles souhaitent mettre au bénéfice de ces mesures d’insertion et d’alternatives à l’emprisonnement.
Cet accueil s’inscrit désormais dans la politique de ressources humaines des deux collectivités, plus particulièrement dans le champ de l’insertion sociale et professionnelle de personnes éloignées de l’emploi.

 

Rechercher un service, une démarche